Mensurations, allure, lieu de naissance, origines et ses voisins, nous vous dirons tout !

Toutes différentes, toutes uniques…

Nous avons chacune nos petites particularités anatomiques (taille et formes des lèvres qui peuvent varier, profondeur du vagin et de l’utérus, couleur et densité de notre pilosité, épaisseurs des membranes, partie externe du clitoris, taille du capuchon…)   mais notre sexe et notre appareil clitoro-urétro-vaginal est universel, le corps de la femme  fonctionne de manière identique.

Cependant certaines d’entre nous peuvent avoir des malformations ou subir des interventions qui en modifient l’apparence et ou le fonctionnement (cf atteintes du clitoris)

Voir le tableau « The great wall of vagina » (moulage de sexes de femmes) de Jamie McCartney

Le clitoris c’est quoi  ?

Mesurant entre 11 et 15 centimètres, c’est un organe qui se compose d’une partie externe (de 5 à 10 millimètres, avec son gland et son prépuce) et d’une partie interne. Il est constitué de deux a trois centimètres carré d’épiderme (alors que la surface total de notre épiderme est de 2m2).

Il possède 8 000 à 10 000 capteurs sensitifs (contre 3 000 à 4 000 pour le pénis). Il a la plus grande concentration de capteur épidermiques en contact avec le cerveau (d’avantage que la pulpe des doigts, les lèvres ou le bout de la langue).

 

anatomie clitoris 3

 

« Dessine-moi un clitoris » par Betty Dodson

 

A l’extérieur…

il se compose d’un petit cylindre d’environ deux centimètres de haut sur moins d’un centimètre de large qui forme le gland et le prépuce. (et oui comme le pénis! Nous verrons pourquoi un peu plus loin).
Il prend appui sous la jonction antérieure des petites lèvres dans une muqueuse qui se confond avec cette jonction. C’est là que l’organe, souvent peu visible mais palpable devient intérieur.

anatomie externe du sexe féminin 2 bis

A l’intérieur…

le petit cylindre se poursuit en faisant un coude (nommé genoux dans le jargon médical) qui se prolonge et se sépare en deux arches :

Entre la racine du clitoris et le vagin se trouve l’urètre, lui-même entouré des glandes de sken qui sont plus ou moins développées d’une femme a l’autre.

clitoris (extrait vidéo odile buisson) 2source : extrait vidéo d’Odile Buisson

Le clitoris est fixé par des ligaments et des muscles, mais également par les fascias.

coupe clitoris dans le bassinsource d’image : http://www.corpshumain.ca/Reprod_femelle.php

Les voisins du clitoris

Les glandes de Bartholin

Les glandes de Bartholin sont situées de chaque côté de l’orifice vaginal.

Bartholin

Les glandes de Sken

Les Glandes de Sken  sont situées le long de l’urètre.

glandes de sken (asociation Française d'urologie)

source de l’image : Urofrance

Le point G, point de Grafenberg ou éponge urétrale

L’éponge urétrale (également appelé point G) est un coussin spongieux de tissu, trouvé dans le secteur génital féminin. Elle repose entre la symphyse pubienne et le vagin, elle entoure l’urètre et le corps du clitoris et contient les glandes de Sken.
Le point G a été découvert en 1950 par le Dr Grafenberg.

La queue-de-cheval

Terme médical qui désigne un coussinet de nerf, à la base de la colonne vertébrale et tapissant les fesses. C’est un réseau nerveux central de transmission entre le cerveau, le bassin et les jambes. Il est propulseur du mouvement des muscles érectiles du pénis et du clitoris.

Où se trouve le clitoris dans le corps de la femme ?

Comme nous l’avons vu plus haut le clitoris à une toute petite partie externe composé du gland et du prépuce. Tout le reste de l’organe ici représenté en jaune est enchevêtré autour du vagin et de la vessie.

 

Dessin 3D clito Bassin vue dessus (N)

coupe transversal

source de l’image : wikidia.org

Le clitoris fait partie d’un ensemble appelé appareil clitoro-uretro-vaginal, ou plus communément appelé La vulve.

(cf fonctionnement)

Ses ressemblances avec l’organe masculin

Ce dernier étant beaucoup plus connu de tous !
Et oui, le pénis a été bien plus étudié, il fait moins peur ; il a une fonction reproductrice plus évidente.

Il était une fois in-utéro, la formation du sexe :
avant la 12ème semaine de grossesse, aucune distinction entre les organes féminin et masculin et ça ressemble à ça :

tubercule génital avant 12 semaine

source : image 3D par Thierry Berros (monalisa prod) extrait du site futura-sciences.com

stade indifférencié

sources : images extraites de l’atlas d’anatomie humaine par Franck H. Netter aux éditions Masson

Cependant il y a déjà une prédétermination du sexe par les gènes dès la fusion entre les spermatozoïdes et l’ovule.

À la 12ème semaine, la transformation se fait : si c’est une fille, le gland devient clitoris et la fente de l’appendice se creuse pour laisser naître les lèvres. Chez le garçon apparaît le pénis suivi deux semaines plus tard par le gland et le prépuce. Il arrive alors que se produisent des érections.

anatomie 3

sources : images extraites de l’atlas d’anatomie humaine par Franck H. Netter aux éditions Masson

Et en 3D cela donne cette vision :

image 3D www.sciencephoto.comsource de l’image : www.sciencephoto.com

Les différences entre pénis et clitoris :

  • Contrairement au pénis, le clitoris n’est pas un organe reproducteur. Cependant il joue un rôle dans l’accouplement et l’accouchement.
  • Le clitoris mesure en moyenne entre 11 et 14 cm, le pénis mesure en moyenne entre 7.5 et 11.5 cm au repos.
  • Il a une partie externe qui représente 1/10ème de sa taille tandis que le pénis est un organe externe.

Leurs points communs :

  • une sensibilité aux caresses et aux émotions,
  • procurent plaisir et bien être,
  • se gonflent de sang et durcissent lors de l’excitation,
  • leur stimulation provoque une libération hormonale,
  • sont en prise direct avec notre cerveau.

Les étapes de vie du clitoris

A la naissance, la vulve de la petite fille présente, en modèle réduit, les même organes qu’a l’âge adulte.

Dés la puberté, le clitoris atteins sa taille définitive.

Après la ménopause, les petites lèvres qui encapuchonnaient le clitoris rétrécissent.